Centre Conseil Leica Var, Marseille, Dom Tom à La Réunion, La Martinique.

Marc Létienne, né le 26/12/1961 en Haute Vienne dans le 87. Mon père, photographe et portraitiste, m'a accueilli à l'âge de 15 ans dans son magasin de Saint Junien.
Ici commençait un long apprentissage ..... Vente et accueil clientèle, reportages de mariages et portraits en studio, publicité et industrielle, tout était dispensé au sein du "Studio Louis". J'ai commencé avec un Leica M2, muni de x3 focales: 28 - 35 - 50. Des focales idéales pour réaliser les reportages en mairies, églises ou encore extérieures. Je dois avouer que seul les objectifs Leica, à cette époque, nous donnaient un ciel bleu même en contre jour ... J'ai encore remarqué ce phénomène en comparant des images venues d'optiques de fabrication Japonaise.
Le studio, lui, se pratiquait obligatoirement au moyen format. Hasselblad 6x6, Mamiya 4.1/2 x 6 et par la suite le fameux Mamiya 6x7, lourd mais très efficace. le 24x36 était banni des prises de vues professionnelles car il fallait tirer des agrandissements assez importants en taille. La photo aérienne, elle, nous la réalisions avec un Rollei 6x6 double optique, muni d'une poignée et d'un viseur sport, qui nous évitaient, dans ce cas précis, de viser à la loupe sur un verre dépoli ... C'est le même boitier 6x6 Rollei qui nous servait à faire les photos d'identités, noir et blanc et d'une qualité portrait.
Évident, car même les photos d'identité passaient en atelier après développement des négatifs 6x7 incorporés au boitier dans un dos que l'on appelait châssis et que l'on chargeait dans le noir après avoir mouillé un coin avec la bouche pour ne pas le mettre à l'envers. Au début et sans que mon père le sache, bien sur, j'ai du en "bouffer" 2 boites pour rien, bon, c'est aussi comme ça qu'on apprend... Ben, oui, car le labo aussi, il a fallu le faire ... Repique, Retouche, glaçage, presse mat, sépia, tout quoi !

Portrait-N&B
La seconde étape, après 5 ans de bons et loyaux services et après un service militaire dans l'armée de l'air où on a jamais voulu me mettre au rayon photos, "quelle plaie", fut celle d'aller travailler dans une société d'Angoulême, en Charente, dans le 16.
La sarl Miophot cherchait un photographe et responsable de magasin, ceci a duré 10 ans. J'ai pu y apprendre de nouvelles choses, autant dans la vente que dans la prise de vues. J'utilisais toujours des Leica M, M4, M4P, M6, M6 ttl en reportage. Le portrait et les mariages étaient nos plus gros volumes de travail et comme chez papa, de la vieille école, je ne faisais que du moyen format pour tout le reste. Les magasin se portaient bien. Grossiste, nous avons distribué des tonnes de pellicules et autres matériels et accessoires à nos collègues photographes dans toute la France. Il n'y avait pas besoin d'internet à l'époque, il suffisait de faire correctement son travail et de rendre un vrai service, ce qui, de nos jours, se perd un peu, je trouve, mais ça n'engage que moi.
Puis, l'installation à mon compte, travailleur indépendant, photographe, un régal, bien que je le dis toujours, on est jamais "photographe", c'est un métier où, comme dans d'autres, on en apprend tous les jours, c'est comme ça pour moi, en tout cas et c'est bien !
Donc, un studio à Angoulême, jusqu'à 3 magasins et le rachat d'un studio sur Ruelle, commune voisine qui touche Angoulême, fief de Marguerite de Vallois ....
Toujours passionné par Leica, j'exerce à ce jour mon métier dans la petite ville de Carqueiranne (83) entre Toulon et Hyères, au bord de la grande bleue. J'ai maintenant décidé de partager cette passion, quoi de plus naturel que l'ouverture, il y a 3 ans, de mon propre centre conseil pour le Var et aussi sur Marseille qui n'est qu'à 30 minutes et où je compte déjà une très agréable et fidèle clientèle. En passanrt par Aubagne, Aix en Provence, La Ciotat, Draguignan, Cannes ou Nice, je suis rentré en relation avec des passionnés et nous partageons, tout simplement, notre passion commune.

Grâce au site Dpm-images, mes contacts s'étendent dans les Dom-Toms, la Corse, les autres pays Européens. Pour moi, c'est aussi une façon de partager que d'impliquer les autres.
Voilà, vous me connaissez un peu mieux. Pour le travail, ce n'est qu'un début. Fort des résultats qui ont dépassé mes espérences, je continue à entretenir les valeurs qui me guident. La disponibilité, le service, l'écoute ou encore la proximité. Marseille, Paris, Lille, Bruxelles, Limoges, Bordeaux, Bastia, le site que j'ai mis en place a effacé les frontières et reste ouvert 24h/24h, même si quelques soucis informatiques arrivent parfois, veuillez m'en excuser, après tout, je ne suis que photographe.
Tout le matériel Leica est disponible sur le site; Les prestations photographiques et le laboratoire sont dispensés au magasin ou en région Paca pour l'extérieur dans un rayon qui couvre Marseille, Nice, Draguignan.
Des ateliers et stages sont en cours, les clients inscrits sur le site y sont tous cordialement invités. Si vous n'êtes pas inscrits au site, écrivez nous un email "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.", nous vous enverrons gracieusement une invitation.
Vous participerez aux ateliers Leica S2, Leica M et même les compacts Dlux - X - Vlux. Vous pouvez vous rendre sur l'atelier avec votre matériel, même s'il ne s'agît pas d'un Leica.
Vous visualiserez vos images sur grand écran par projection numérique d'un Leica Pradovit 1200D, le meilleur à ce jour du marché pour la projection photographique et pourrez suivre une petite formation ou un complément afin d'utiliser votre Mac et vos logiciels de retouche. (toujours en collaboration avec Azur-Tec "Marseille" et ses spécialistes Apple Mac.
Enfin, vous passerez une journée inoubliable, partageant avec d'autres, cette passion qu'est la photographie.